Récit d'une petite virée d'une dizaine de jours en Alsace à l'occasion des vacances de Pâques.


Vendredi 19 avril 2019

 

Comme d'habitude, nous attendions avec impatience ces vacances !

Après avoir préparé une virée aux alentours de Madrid, les prévisions météorologiques pour cette région ne sont guère réjouissantes... Pluies et froid sont au programme alors qu'elles ne sont pas trop mal pour la France.

Changement donc de destination au dernier moment et nous partons complètement à l'opposé explorer l'Alsace !

Départ en milieu d'après midi et arrêt pour la nuit au lac de Saint-Pardoux (87) où nous trouvons une très belle aire avec vue sur le lac.

Il fait un temps magnifique et nous pouvons aller nous balader au bord de l'eau en attendant l'heure de l'apéro !

Nous assisterons également à un beau coucher de soleil.

 

Lac de saint-Pardoux

Trajet du jour
Trajet du jour
Lac de St-Pardoux
Lac de St-Pardoux


Samedi 20 avril 2019

 

Nuit calme.

Nous ne nous attardons pas, il reste encore beaucoup de km à faire pour atteindre l'Alsace.

Ce sera chose faite en fin d'après midi, et nous nous arrêtons à Thann (68), première ville au sud de la "route des vins".

Le parking CC au centre de la ville à coté de la voie ferrée ne nous convient pas, et nous allons nous installer un peu plus sur les hauteurs sur un parking de départ de randonnées.

Nous descendons à pied au centre ville mais mis à part l'église, nous n'y voyons rien de fameux...

Nous montons alors aux ruines du château mais c'est juste dans le but de nous dérouiller après une journée de route, car là encore rien de bien fantastique !

Retour au fourgon, il ne s'agirait pas de louper les "bulles" pour mon anniversaire !

Le parking se vide peu à peu, et en soirée il ne restera plus qu'un van et un CC, suisses tous les deux.

 

thann

Trajet du jour
Trajet du jour
Thann
Thann


Dimanche 21 avril 2019

 

Nuit très tranquille.

Après le p'tit déj., nous quittons les lieux, et partons vers Eguisheim (68). Nous stationnons sur l'ancien terrain de foot et allons explorer le village classé PBVDF.

C'est effectivement magnifique, ce village médiéval a gardé toute son authenticité, les très anciennes maisons colorées sont un régal à observer, certaines présentent de vieux linteaux en bois au dessus de la porte d'entrée avec l'année de construction, les initiales des propriétaires et parfois aussi leur métier. Nous déambulons avec plaisir dans les différentes ruelles et nous y verrons aussi nos premières cigognes sur les toitures !

 

eguisheim

Chercher l'intrus 😉

 

Joli proverbe !

 

Nous repartons déjeuner au fourgon, et le temps magnifique (même si le ciel est gris...) nous permet de le faire dehors dans un décor bucolique !

 

Nous reprenons la route en début d'après midi pour Colmar (68). Le stationnement réservé aux CC est complet, et nous apprécions là encore la faible largeur de Léon qui nous permettra de nous garer dans une rue voisine après un joli créneau...

Nous nous dirigeons vers l'Office de Tourisme que nous trouvons fermé ! Il est uniquement ouvert de 9 à 13 heures le dimanche... Tant pis, nous tacherons de nous débrouiller par nous même.

Il y a de superbes choses à voir dans cette ville, mais je crois qu'en ce dimanche de Pâques, toute l'Alsace s'est donnée rendez-vous ici, et c'est vraiment difficile d'apprécier tant la foule est dense ! Nous passerons quand même un bon moment mais avons du louper aussi des choses...

 

colmar

 

Retour vers Léon, et recherche d'un endroit pour la nuit.

Après plusieurs tentatives infructueuses autour du Lac Noir et du Lac Blanc, nous finissons au Col du Calvaire et nous installons sur le parking de la station de ski. Nous y sommes seuls et il ne faudra pas oublier de mettre le chauffage cette nuit car nous sommes quand même à 1140 mètres d'altitude, nous irons d'ailleurs voir et toucher les quelques plaques de neige encore présentes juste derrière nous.

 

Trajet du jour
Trajet du jour
Station de ski du Lac Blanc
Station de ski du Lac Blanc


Lundi 22 avril 2019

 

Nuit calme tout seul sur ce grand parking.

Nous sommes rapidement prêts, et de ce fait arrivons de bonne heure à Kaysersberg (68).

Nous stationnons sur le parking d'Intermarché fermé par ce lundi de Pâques, et allons découvrir la ville.

Nous y verrons ici et là encore de bien belles choses, même si le plaisir est un peu gâché par les trop nombreuses voitures stationnées... La ville semble également un peu moins entretenue que les précédentes déjà visitées, avec peu de recherche dans la mise en valeur des bâtiments (beaucoup de panneaux de signalisation peu judicieusement placés par exemple...). C'est dommage car il en faudrait peu pour que cela devienne du même niveau qu'Eguisheim ou Riquewihr.

Nous monterons au château, puis au sommet de celui ci afin d'avoir une vue extra sur la ville et les alentours.

 

kaysersberg

Un peu d'humour...
Un peu d'humour...

 

Nous retrouvons Léon et nous partons vers Riquewihr (68), village classé PBVDF. Un peu avant d'arriver nous trouvons à stationner dans un chemin dans les vignes. Nous apprécions une nouvelle fois la dimension et la relative discrétion de notre nouveau compagnon de voyage, car le stationnement est difficile et cher à Riquewihr !

Il est l'heure de déjeuner, et nous ne pouvons pas faire un séjour en Alsace sans déguster une choucroute accompagnée d'un bon vin blanc ! Ce sera chose faite un peu plus tard au restaurant La Grappe d'Or qui nous servit le plat local  avec amabilité et sourires. Nous nous régalerons, le repas était copieux et le dessert non indispensable contrairement à la promenade digestive !

Nous voilà donc à déambuler dans ce superbe village, comme hier à Colmar il y a foule mais c'est vrai que c'est encore un jour férié et qu'il fait beau et chaud.

Nous apprécions beaucoup ce village, la plupart des maisons ont plus de 400 ans, elles sont toutes plus jolies les unes que les autres, et originalement décorées pour les fêtes de Pâques.

Il y a vraiment de quoi se régaler !

 

riquewihr

 

Nous reprenons Léon pour quelques km, direction Hunawihr où nous nous arrêtons sur un tout petit parking au pied de l'église fortifiée.

Après avoir échangé quelques mots avec des camping-caristes des Ardennes déjà installés, nous allons visiter cette jolie petite église en passant par les vignes.

Nous irons voir ensuite le village mais après ceux des jours précédents la comparaison est dure pour lui...

Nous décidons de rester ici pour la nuit car l'endroit est charmant. Je ressortirai un peu plus tard prendre des photos de nuit de l'église superbement éclairée.

 

hunawihr

Trajet du jour
Trajet du jour
Hunawihr
Hunawihr


Mardi 23 avril 2019

 

Nuit tranquille, qui aurait même pu être idyllique si un CC de gépétos n'était pas venu se coller à nous en soirée, et si un autre CC n'était pas arrivé à 23h30 en toute discrétion bien sûr... 😤

Après les préparatifs matinaux, nous nous rendons à Ribeauvillé (68) juste à coté.

Nous stationnons relativement loin du centre historique, et la visite de celui s'avérera bien décevante ! Nous suivons pourtant le circuit remis par l'O.T. mais pas à grand chose à se mettre sous la dent à part l'étonnant cimetière des prêtres et la tour des bouchers...

 

ribeauvillÉ

 

Nous ne nous attardons pas et prenons la direction du château du Haut-Koenisbourg. Nous nous arrêtons au parking intermédiaire déjà pris d'assaut, et une fois le déjeuner avalé, montons vers le château par un petit sentier bien agréable.

Ce monument abandonné pendant plus de 250 ans fut rénové de 1900 à 1908 par l'Empereur allemand Guillaume II de Hohenzollern, et devint propriété de la France en 1919 par le traité de Versailles.

On se sent tout petit devant ce gigantesque château de grès rose, et sa visite est bien agréable. Il y a peu de mobilier mais de nombreux poêles en faïence, la cour intérieure avec son escalier polygonal est superbe, le logis du Kaiser impressionnant, les vues depuis le bastion sont magnifiques, enfin bref ce fut une belle visite !

 

chateau du haut-koenisbourg

 

Pour retourner vers Léon, nous empruntons, d'autant qu'il fait encore très beau, un chemin qui contourne le château, ce qui nous en fera découvrir un autre mais en ruines celui-ci !

Le parking est à priori calme la nuit, nous restons donc sur place ce soir, allant nous positionner tout au fond après le départ des visiteurs.

 

Trajet du jour
Trajet du jour
Parking du Haut Koenigsbourg
Parking du Haut Koenigsbourg


Mercredi 24 avril 2019

 

Nuit calme en compagnie de 4 autres véhicules.

Aujourd'hui Strasbourg est au programme. Nous y arrivons après 3/4 d'heure de route environ, et stationnons au P+R "Elsau". Pour 6.10 € la journée, le fourgon est en sécurité et nous avons droit à un billet de tram aller/retour par passager.

Il faut ensuite à peine 10 mn de tram pour être en centre ville, c'est super pratique ! (pour info le stationnement nocturne y est interdit).

En bons touristes, nous allons acheter nos billets de "bateau-promenade" et nous ne le regretterons pas, en effet cette sympathique balade sur l'eau et sous le soleil 😎 nous a permis de voir plusieurs quartiers de la ville que nous n'avions pas prévu de visiter, notamment ceux trop à l'extérieur et nous pourrons voir ainsi le Parlement Européen et le siège de la chaîne tv Arte. Les commentaires par audio-guide sont intéressants  et du coup l'heure de promenade passe vite.

Retour sur la terre ferme, pause déjeuner typique en terrasse d'une flammekueche et d'un demi bien frais !

 

strasbourg : balade en bateau

 

Nous irons ensuite visiter la gigantesque cathédrale. Haute de 142 m et aux décors exceptionnels, elle impressionne !

A l'intérieur, c'est tout aussi splendide, le buffet d'orgues est très beau, le pilier des Anges fabuleux et l'horloge astronomique extraordinaire ! Ce fut une visite passionnante bien qu'un peu angoissante par la foule et les derniers événements... C'est la première fois que je ressentais ce genre de sentiment dans une église et j'avoue avoir un peu, malheureusement, écourté la visite. Étrange...

 

strasbourg : la CATHÉDRALE

 

A la sortie, nous pouvons observer la fabuleuse (je vais bientôt manquer de superlatifs) Maison Kammerzell du 15 et 16 ème siècle qui est vraiment très très belle !

 

strasbourg : le centre et la maison Kammerzell

 

Nous nous dirigeons ensuite vers "la petite France", quartier pittoresque occupé autrefois par les tanneurs, et dont la plus belle maison date de 1572 ! Cet enchaînement de maisons à pans de bois au bord de l'eau est exceptionnel et superbe.

Après ce quartier se trouve les "ponts couverts" et le "barrage Vauban" autres beaux monuments de la ville.

 

strasbourg : la petite france

 

Nous reprenons ensuite quelques rues au hasard, mais nous ne traînons pas trop, de gros orages sont annoncés pour la fin de journée.

Nous les attraperons sur la route du retour, avec des bourrasques de vent terribles ! Léon fut bien baptisé ...

Nous revenons dormir en bas de la route du château du Haut Koenigsbourg, à Saint-Hippolyte (68) ou nous avions repéré ce matin un petit parking sympa au milieu des vignes avec vue sur le château. Malheureusement ce soir, nous ne le verrons qu'entre 2 coups d'essuie-glace !

La température a également fortement baissé passant de 25° ce midi à 10° à 19h00.

La fin du séjour va être plus compliquée à gérer !

 

Trajet du jour
Trajet du jour
Saint-Hippolyte
Saint-Hippolyte


Jeudi 25 avril 2019

 

Nuit à nouveau très tranquille, et superbe lever de soleil sur les vignes, mais je n'ai pas eu le courage de sortir prendre quelques clichés...

Finalement la météo du jour n'est pas trop mal. Une fois prêts, nous nous dirigeons vers "la route des crêtes" jusqu'à l'Historial Franco-Allemand du Hartmannswillerkopf ou Vieil Armand en français...

Ce lieu de mémoire rappelle qu'ici durant la "grande" guerre de 14/18, plus de 25 000 hommes perdirent la vie pour tenir en possession ce sommet stratégique !

Des films, de nombreuses photos  et explications nous indiquent d'une façon sobre les sinistres événements et les conditions de vie des soldats au fond des tranchées.

C'est émouvant et passionnant à la fois, même si comme dans beaucoup d'autres endroits similaires des groupes de jeunes scolaires de part leur comportement ne respectent pas les lieux et leur propre histoire, oubliant que de nombreux gamins de leur âge ou presque y laissèrent leur vie.

 

historial

 

Après la pause déjeuner à bord de Léon, nous nous équipons de bonnes chaussures et partons randonner derrière l'Historial où a été aménagé un circuit. Celui-ci nous fait traverser les champs de bataille, les tranchées à travers une forêt où rien ou presque n'a bougé depuis la fin de la guerre. Les barbelés sont toujours présents, les trous formés par les obus également, les postes de garde, les tôles rouillées, les chevaux de frise, etc...

Pendant 2h30 on traverse l'Histoire, on ressent la dureté des combats, la vie quotidienne des soldats dans cette grande forêt. C'est vraiment prenant et poignant de traverser cette montagne "mangeuse d'hommes" comme l'appelaient les Poilus. De plus le fait qu'il n'y ait quasiment personne, rend ce voyage dans le temps encore plus réel, seul le silence et la dureté du paysage nous accompagnant...

 

hartmannswillerkopf

 

Après cette poignante balade, nous retrouvons Léon (tiens, c'est un beau prénom de Poilus ça !) et continuons un peu cette magnifique route des crêtes. 

Nous tentons un parking près d'un lac à Michelbach, mais les lieux ne nous inspirent pas trop, surtout avec la présence d'une voiture avec 2 zoulous à capuche fumant l'herbe qui rend nigaud... Du coup, nous retournons à Thann sur le parking des randonneurs où nous avons déjà dormi samedi dernier. Nous y sommes seuls et avons l'embarras du choix pour l'emplacement !

 

Trajet du jour
Trajet du jour
Thann
Thann


Vendredi 26 avril 2019

 

Nuit calme si l'on fait abstraction des centaines de litres d'eau qui nous sont tombés sur la tête !

La météo du jour n'est franchement pas terrible... ce sera donc "journée musées"

Nous nous rendons tout d'abord à Mulhouse à "la cité de l'automobile". Ce musée est tout simplement incroyable :

Incroyable par son histoire, cette collection de quasiment 500 voitures a été rassemblé d'une façon quasi secrète par les frères Schlumpf, deux industriels du textile. A la faillite de leurs entreprises, leur collection fut plus ou moins spoliée (suivant les avis et les sensibilités politiques...) par l'Etat et les lieux furent même occupés par des grévistes syndicalistes pendant 2 ans !

Incroyable également par la qualité et la diversité des véhicules proposés, allant des débuts de l'automobile jusqu'à la formule 1. Mais c'est surtout la marque Bugatti qui y est la plus représentée avec notamment la célèbre Bugatti Royale coupé Napoléon : véritable mythe, elle ne fut construit qu'à 7 exemplaires et elle valait en 1926 660 000 francs soit 3 fois le prix d'une Rolls ! Tout était dans la démesure, moteur 8 cylindres, 12 litres de cylindrée, 300 cv et 6 mètres de long ! Elle vaudrait aujourd'hui en équivalent 12 millions d'Euros mais est estimée à 100 millions d'Euros.

Mais le  musée ne se résume pas qu'à ce seul véhicule, on est en admiration devant tous les autres, tous aussi beaux les uns que les autres, avec un coup de cœur quand même pour celles des années 30, les années folles où les constructeurs n'avaient pas de limite pour proposer des véhicules d'une beauté incroyable.

Nous restons quasiment 4 heures dans cette extraordinaire musée de 25 000 m² qui semble malgré tout un peu petit pour recevoir et mettre en valeur toutes ces voitures, et c'est là le seul reproche qu'on peut lui faire.

 

citÉ de l'automobile

 

A notre sortie, pluie et froid sont toujours là... On décide alors , et bien qu'on l'ai déjà fait en 2016, de refaire la "cité du train" à quelques km d'ici.

Bien sur l'effet de surprise ne joua plus, mais c'est quand même avec plaisir que nous redécouvrons ces "monstres ferroviaires", ces superbes locomotives et ces wagons de notre enfance : encore un beau voyage dans l'Histoire !

Ce musée est considéré comme le plus grand d'Europe et raconte 2 siècles d'histoire, la première partie scénarisée étant la plus chouette à notre avis, après c'est davantage technique.

Nous y avons constaté malgré tout peu d'évolution depuis 3 ans, et la visite de 2 ou 3 wagons supplémentaires serait un plus appréciable...

 

citÉ du train

 

Nous décidons pour la nuit de nous rapprocher de Besançon où nous sommes attendus ce weekend, et nous arrêtons une fois n'est pas coutume dans un petit camping municipal à Clerval (25) où nous recevons un super accueil !

Pour 11€, nous aurons un joli emplacement au calme au bord du Doubs.

 

Trajet du jour
Trajet du jour
Clairval
Clairval


Samedi 27 avril 2019

 

Nuit calme, mais toujours sous la pluie et les bourrasques de vent. Ce n'est guère mieux au réveil avec un petit 10° bien humide...

Ce n'est pas grave, c'est une étape de transition.

Départ en tout début d'après midi pour Saint-Vit (25) pour un weekend en famille. Nous arrivons à descendre Léon dans le jardin de nos hôtes, ce qui n'était pas possible avec nos CC précédents.

 

Trajet du jour
Trajet du jour
Saint-Vit
Saint-Vit


Dimanche 28 avril 2019

 

Nuit calme dans le jardin ! Journée en famille.


Lundi 29 avril 2019

 

Nouvelle bonne nuit. Nous quittons Saint-Vit en fin de matinée afin de nous rapprocher doucement de la maison.

On décide de passer par le Massif Central, et nous arrêtons pour la nuit sur le parking du "train panoramique des cimes" à Orcines (63).

Ce parking est censé être interdit la nuit... on verra bien !

 

Trajet du jour
Trajet du jour
Orcines
Orcines


Mardi 30 avril 2019

 

Nuit illégale...mais super calme en solo !

2° extérieur au réveil, le chauffage n'a pas chômé cette nuit...

On se tâte un peu sur le programme du jour, la météo est indécise et du coup nous le sommes également ! Finalement ça s'éclaircit un peu et nous nous décidons pour la visite du Puy de Dôme. Nous y montons par le train à crémaillère et 15 minutes plus tard nous y sommes. Au sommet il y a du vent, il fait froid mais c'est jouable ! Nous sommes à 1 465 m d'altitude.

Nous y découvrons à notre grand étonnement des vestiges d'un temple du 2ème siècle dédié à Mercure ainsi qu'une petite exposition sur ce même temple.

Nous ferons ensuite le tour de l'observatoire avec des jolies vues sur la chaîne des Puys, c'était certes nuageux mais sympa quand même.

Comme nous sommes quand même un petit peu courageux 😉, nous redescendons non pas par le train mais à pied empruntant le "chemin des chèvres" alternant escaliers de bois et sentiers. Il faut environ 1h30 pour retrouver le parking et ce sans aucune difficulté particulière.

 

puy de dôme

 

Nous déjeunons et reprenons la route vers la maison. Nous stoppons pour la nuit à Collonges la Rouge (19) sur une aire sous les bois bien agréable. Nous connaissons déjà les lieux mais c'est avec grand plaisir que nous redécouvrons ce beau village de pierres rouges, d'autant plus que nous sommes quasiment seuls à nous y promener en cette fin de journée .

Idéal pour les photos ! Retour sur l'aire qui elle également est étonnamment peu fréquentée pour un endroit si touristique.

 

collonges la rouge

Trajet du jour
Trajet du jour
Collonges la Rouge
Collonges la Rouge


Mercredi 1er mai 2019

 

Nuit très calme, passage du receveur municipal un peu tôt (8h30)...

Nous nous préparons tranquillement et prenons la route vers Bordeaux.

Arrêt pique-nique super agréable en bord de Dordogne et arrivée en milieu d'après-midi.

 

Ce premier "long" séjour en fourgon s'est parfaitement bien déroulé, aucun souci à déplorer (pourvu que ça dure...), la facilité de stationnement est indéniable, le comportement routier également. Nous avons trouvé nos marques à l'intérieur, tout va bien !

L'Alsace est une très belle région, les gens y sont sympas et la météo fut plutôt agréable lors des premiers jours, ce fut donc un séjour réussi 😊

 


 

Ce récit vous a plu ?

 

 Un petit mot sur le livre d'or fait toujours plaisir !

 

 Merci

Commentaires: 19
  • #19

    GRATTEPANCHE jj (lundi, 27 mai 2019 18:46)

    Bravo pour ce reportage ! Camping cariste comme vous avec un fourgon nous allons nous inspirer de vos visites et de vos bivouacs car nous partons ce Jeudi pour un périple de 3 semaines en Alsace. Nous avons également consulté vos sites sur le Portugal et l’Andalousie ou nous avons fait à peu près les mêmes circuits.

  • #18

    marievague (dimanche, 12 mai 2019 18:30)

    Voilà Franck, je visite ton blog hihi mais j'y suis venue le 9 mars !
    Un très joli voyage et j'ai même démasqué l'intrus : il est caché au bord d'une fenêtre aux volets bleu-vert. Merci pour toutes ces belles photos surtout celles en noire et blanc. Amitiés charentaises. marie

  • #17

    Nana zen (dimanche, 12 mai 2019 17:00)

    Bonjour, merci pour ce joli diaporama et superbes informations.
    Je voulais vous demander quelles sont les dimensions de votre fourgon ?
    Et commenté fait on pour vous suivre sur vos différents déplacements ?
    Dans cette attente et vous en remerciant par avance.
    Belles virées en camping car.
    Cordialement.
    Nana zen

  • #16

    Agnès (dimanche, 12 mai 2019 16:55)

    L'Alsace fut pour nous aussi notre destination le printemps dernier, il faut croire que les premiers beaux jours nous guident vers cette superbe région ! j'ai été sensible aux images et à tes impressions sur ta promenade en forêt au Hartmannswillerkopf que je ne connaissais pas. je vois que vous avez apprivoisez votre nouveau véhicule et c'est chouette ! encore de beaux voyages en perspective...Pour nous ce printemps nous a cloué à la maison pour des travaux de rénovation, il faut bien en faire de temps en temps...vivement cet été !!

  • #15

    zehcrop (dimanche, 12 mai 2019 12:56)

    Magnifique reportage. excellent guide pour un future séjours dans cette région. Merci

  • #14

    Lavandine (samedi, 11 mai 2019 23:09)

    Nous aurions pu nous croiser par deux fois puisque nos rentrions du Sud-Ouest alors que vous vous arriviez en Alsace et puis le mercredi, jour de l'orage où nous avons vraisemblablement emprunter la même route pour quitter Strasbourg sous des trombes d'eau.
    A Clerval, nous voyons toujours le petit camping mais pour nous c'est souvent un arrêt goûter ou midi, le long de l'eau sur le petit parking plus loin.
    Un fourgon est un plus dans les villages du vignoble.
    Beau montage photos.
    Bonne continuation.

  • #13

    champabreiz (samedi, 11 mai 2019 16:55)

    Heureuse de voir que vous êtes contents de Léon. Merci pour ce CR sur cette région que nous connaissons bien, il y a encore beaucoup à voir !


    Eve

  • #12

    alain26 (samedi, 11 mai 2019 13:22)

    Je viens de revoir des villages alsaciens connus de nous mais aussi découverte de beaux endroits ou il faudra prévoir un arrêtlors d'un prochain passage
    Bravo pour le CR et les photos
    Longue vie à Léon avec vous

  • #11

    Brigitte "Balades par monts et par vaux" (samedi, 11 mai 2019 11:30)

    Bonjour Franck,
    Merci pour ce CR dont j'ai savouré les très belles photos. Après avoir fait ce bout de voyage avec vous, je n'ai qu'une envie, mettre nos pas dans les vôtres et découvrir l'Alsace.

  • #10

    gazdom (samedi, 11 mai 2019 09:47)

    top, merci pour ce partage

  • #9

    Fabrice (samedi, 11 mai 2019 09:28)

    Tres bon reportage..De belles photos et des commentaires juste comme il faut pour que se soit agréable à tout lire.
    Au plaisir de se croiser avec notre Leon.
    Nous sommes de charente.
    a+

  • #8

    Sylvain (samedi, 11 mai 2019 09:00)

    Tres agréable récit qui donne envie de suivre vos traces. Je vais en parler â mon FV :-). Bravo !

  • #7

    Guidi (samedi, 11 mai 2019 08:27)

    Juste, bravo et merci

  • #6

    LESDUFF (samedi, 11 mai 2019 08:15)

    On rêve d'y aller, mais déjà ça a été un magnifique voyage rien qu'à vous lire !!!!
    Superbe !
    Bon week-end !
    Francine et Christian

  • #5

    LEGRET (samedi, 11 mai 2019 07:42)

    Bonjour,
    Votre reportage est superbe, nous avons adoré le parcourir. Nous attendons la livraison de notre fourgon pour juin en espérant que lui aussi nous emmènera sans encombres vers des destinations aussi intéressantes.
    Bon week-end.
    Catherine et Gilbert

  • #4

    jluc delhaye (samedi, 11 mai 2019 05:38)

    bonjour, super reportage qui nous donne envie de repartir même si nous sommes déjà passer à de nombreux endroits. Retraités, nous avons abandonné le 4x4 pour un magnifique fourgon "Hobby", ce n'est que du bonheur , une fois trouver ces marques à l'intérieur, que de pouvoir circuler et stationner presque partout. Nous vous souhaitons de nombreux voyages et peut-être qu'au hasard d'une nuitée nous pourrons partager le verre de l'amitié.
    Dans l'attente du prochain reportage
    JLuc & Martine

  • #3

    Michel (samedi, 11 mai 2019 03:27)

    Pour aimer et apprécier l'Alsace il faut la voir sous les quatre saison et c'est vrai pour l'avoir fait

  • #2

    Yann Charvet (samedi, 11 mai 2019 00:55)

    On a l’intention de faire l’Alsace pour les vacances de Pâques 2020. Donc votre road movie est une mine d’or ! Merci.

  • #1

    thierry (vendredi, 10 mai 2019 23:18)

    un tres bon récit qui donne envie de refaire cette belle région, et de visiter les musées que je ne connais pas �