GRECE 2015 (Péloponnèse)

 

Enfin les grandes vacances ! Cette année notre destination estivale est la Grèce, et plus précisément le Péloponnèse.

Nous avons réservé, afin d'avoir des prix préférentiels, nos billets de ferry dés le mois de janvier auprès d'Euromer.

L'attente en fut d'autant plus longue... La traversée s"effectuera d'Ancona jusqu'à Patra.

Merci à ceux qui nous ont aidé à préparer ce voyage, notamment Daniel (http://20ansdevoyages.blog4ever.com/) et Jean-Philippe (Wel).

Les derniers événements politico-économiques ayant eu lieux en Grèce ont rajouté un peu de piment à ce projet...(rumeurs de pénuries de gaz-oil, d'impossibilité de retirer des espèces, etc...)

 


Vendredi 31 juillet 2015


Début de notre périple. Nous quittons la Gironde en fin d'après-midi pour une arrivée à Cahors vers 20H. Nous connaissons bien maintenant cette route transversale , puisque c'est la 3ème fois que nous l'empruntons maintenant (Croatie, et Italie du sud).

Nous stationnons pour la nuit sur le parking relais à l'entrée de la ville (44.438698° 1.439747°), il y a déjà une vingtaine de CC mais l'espace est grand.


Le trajet du jour
Le trajet du jour
Cahors
Cahors


Samedi 1er août 2015


Nuit calme. Départ 8h00, et après de nombreux virages et quelques averses orageuses, nous arrivons à 18h30 à Lauzet-Ubaye (04) où nous nous posons pour la nuit sur un petit parking en contrebas de la route. Il y a là aussi pas mal de CC installés, prenant comme souvent leurs aises... et nous arrivons in extremis à trouver une petite place pour Martin (44.428065°  6.434694°)

Le trajet du jour
Le trajet du jour
Le Lauzet-Ubaye
Le Lauzet-Ubaye


Dimanche 2 août 2015


Cela aurait pu être une nuit tranquille...si certains jeunes venus certainement du camping voisin (car vu leur langage et expression, je doute que ce soit de jeunes montagnards locaux...) n'en avaient décidé autrement, mettant le bazar tard dans la nuit et insultant celui qui leur a demandé du calme, le tout à 100 mètres de la gendarmerie...


Nous reprenons la route vers l'Italie à 8 heures, passons sans problème et quasiment seuls le col de Larche, et filons via l'autoroute jusqu'à Castel San Pietro Terme où nous arrivons en fin d'après midi après avoir effectué environ 550 km. Nous nous installons sur un grand parking (avec aire de services) que nous partageons avec les voitures, l'endroit à coté d'un parc semble calme. (44.397202° 11.592332°)

Le trajet du jour
Le trajet du jour
Castel San Pietro Terme
Castel San Pietro Terme


Lundi 3 août 2015


Nuit très correcte, quelques passages et claquements de portières en soirée mais rien de gênant.

Par contre, surprise au réveil, le parking se remplit à vitesse grand V, et pour cause un marché a lieu juste à coté !


Services, et direction Ancona où nous attend le ferry. Nous allons faire le check-in et embarquons sans soucis sur le gigantesque Cruise Europa vers 14h. Nous prenons possession de notre petite cabine à 3 lits avec douche et wc, simple mais propre, il manque juste un hublot... Nous lèverons l'ancre vers 16h30, ouf qu'une 1/2 h de retard.



Mardi 4 août 2015

 

Arrivée à Patra à 15h30 heure locale (+ 1h par rapport à la France)

Ces 22 heures passées à bord furent bien entendu longues, mais moins pénibles qu'imaginées...

Par contre le ciel est bien noir à notre arrivée, et c'est sous un orage que nous atteindrons notre 1ère étape en Grèce, à Kalogria, où nous avons choisi la facilité avec un arrêt dans une des rares aires du pays. (aire camper stop 10€).

Cette aire se situe à 250 mètres d'une plage, propose quelques emplacements sous les arbres et d'autres sous des structures avec toile de protection solaire, possède une aire de service et des douches extérieures.

Après s'être installés, nous allons voir la plage, sous des rafales de vent et quelques gouttes ! La première impression n'est pas terrible... la route d’accès est truffée de détritus, de bouteilles en plastique, papiers, etc... bref pas nette du tout ! 

Retour au CC pour le dîner, toujours sous les gouttes, pour une nuit bien méritée après ces 4 jours de voyage.

Espérons que le beau soleil grec soit de retour demain !

Le trajet du jour
Le trajet du jour
Kalogria
Kalogria


Mercredi 5 août 2015 

 

Nuit correcte avec quand même pas mal d'aboiements de chiens aux alentours, par contre le soleil est bien présent, et c'est avec un réel plaisir que nous prenons notre premier bain dans la mer Ionienne, dans une eau délicieusement chaude et sur une plage quasi déserte.

Ce sera notre activité principale de la journée, il faut bien compenser le trajet !

Plage calme, eau claire nous font estomper la première impression négative d'hier soir, et cette première "vraie" journée en Péloponnèse fut bien agréable.

En fin de journée, de nombreux orages éclatent au loin, y échapperons nous ? Surprise !

Plage de Kalogria
Plage de Kalogria


Jeudi 6 août 2015

 

Nous n’échapperons pas à l'orage, qui sacrilège, mit fin prématurément à l'apéro...mais eut le mérite de refroidir l'atmosphère de quelques degrés.

Nuit calme par la suite, mais toujours avec ces fichus aboiements !

Matinée plage, déjeuner, services et nous reprenons notre périple, quittant temporairement le Péloponnèse pour la Grèce continentale via le superbe pont à péage (13.20€ quand même...) pour longer la côte par une jolie route offrant de belles vues, jusqu'au port d'Itea où nous avons prévu de passer la nuit, afin de nous rapprocher de Delphes que nous avons prévu de visiter demain.

Nous stationnons sur un grand parking où malgré un panneau "no camping" il semblerait que nous soyons tolérés.

Il fait plus de 40° en cette fin de journée, et nous nous rendons à la petite plage de galets toute proche pour tenter de se rafraîchir !

Il y a un nombre fou de restaurants et de bars le long de l'eau, ce qui est assez surprenant pour cette ville qui ne semble pas très touristique.

Il y a aussi pas mal de circulation autour de nous dans la soirée, espérons que cela ne dure pas trop dans la nuit...

 



Trajet du jour
Trajet du jour


Vendredi 7 août 2015


Nuit horrible... Mes craintes vis à vis des nombreux bars et à la circulation s’avérèrent justifiées !

Ce fut un bazar terrible jusqu'à 3 heures du mat, mélange de musiques, de pots d'échappement percés, de viandes saoules, le tout sous une chaleur asphyxiante sans le moindre courant d'air, bref l'enfer pour qui aspire à une nuit tranquille ...

C'est donc pas très bien reposés que nous partons le matin vers Delphes.

Sur place, nous prenons le billet jumelé (site + musée à 9€) et commençons par le sanctuaire d'Apollon. C'est très beau à voir car même si peu de pierres sont encore en place avec un seul monument reconstitué (le trésor des Athéniens), l'ensemble se situe dans un environnement exceptionnel, et comme la foule n'est pas encore arrivée, nous en profitons pleinement !

Le théâtre est bien conservé, et nous avons également bien aimé le surprenant stade.

Nous nous attaquons ensuite au musée, d'une richesse incroyable, avec de nombreuses statues, des reliefs et des frises en superbe état, la salle des offrandes vaut également le coup d’œil, en conclusion nous avons passé un excellent moment à cet endroit.

Delphes





La suite de la journée fut beaucoup moins intéressante...

Nous avions prévu de séjourner dans la magnifique baie de Porto Germeno, mais sur place nous ne trouvons pas de possibilité de stationnement malgré les Poi's recensés. Nous tentons alors la baie voisine de Psatha, accessible par une route hyper pentue mais pas plus de chance car une fois arrivés en bas pas de place pour notre gabarit. Nous partons alors vers le lac salé de Vouliagmenis en longeant la côte par une belle route alternant les passages le long de l'eau et à travers des forêts pour enfin atteindre notre cible.

Il y a déjà 6 CC installés mais il nous reste une place au bord de l'eau, et elle fera parfaitement l'affaire pour passer le week-end.

Trajet du jour
Trajet du jour
Vouliagmenis
Vouliagmenis


Samedi 8 août 2015


Enfin une nuit calme !

P'tit déj. tranquille, petite discussion sympa avec un CC du 03 qui nous donne quelques tuyaux pour le stationnement.

Nous lorgnons ensuite les transats, mis sur la plage par la taverne voisine, qui nous tentent bien pour passer une journée farniente.

Nous allons demander le tarif dans notre anglais parfait... "how many for the seat on the beach ?   No money, just one coffee if you want " Bravo pour l'hospitalité ! Pour renvoyer l'ascenseur nous irons y déjeuner, après avoir goûté notre premier ouzo, pour un prix correct et un bon accueil, et  bien installé sur une belle terrasse en bord du lac.

Le reste de l'après midi sera donc une alternance de transat et de baignade. Il y a également des douches mises à disposition sur la plage.


Dimanche 9 août 2015

 

Nuit sans souci.

Nous quittons les lieux de bonne heure, faisons le plein d'eau à la chapelle voisine et rejoignons le Péloponnèse via le pont surplombant le canal de Corinthe.

Arrêt photo obligatoire pour ce gigantesque ouvrage long de 6 km et large de 25 m sur une hauteur moyenne de 80 m ! Quel exploit technique et humain, car il faut se souvenir que les travaux ont commencé en 1882 et que le pont a été inauguré en 1893.

Canal de Corinthe



Nous descendons ensuite, après cette halte sympathique, vers Epidaure afin d'y visiter le site archéologique. Sur place, aucun problème de stationnement le parking est immense !

Le théâtre est fabuleux ! Il est quasiment intact et donne sur un paysage tout aussi grandiose. Construit en partie au 4ème siècle avant JC, avoir ce monument sous nos yeux est tout simplement incroyable : dans quel état sera le stade de France dans 2400 ans ...

Le reste du site est beaucoup moins intéressant, à moins d'avoir de grosses connaissances en archéologie, mis à part peut-être le stade. Le petit musée mérite tout de même la visite.

Epidaure

 

Nous reprenons ensuite la route vers Karathona beach, pour la plage et la nuit, au sud de Nauplie.

On  s'y gare sous une forêt d’eucalyptus, la plage y est belle formant une jolie anse devant la montagne, quel dommage  que le "boum-boum" d'une sono d'un bar de plage gâche ce joli environnement... enfin bref !

Après une courte baignade, l'orage arrive et nous oblige à rapatrier rapidement vers Martin, car les premières gouttes de pluie étaient amusantes sous la chaleur, mais les suivantes accompagnées de rafales de vent froid beaucoup moins !

Cela n'a pas calmé le DJ fou de la plage, et la musique, plutôt le bruit devient de plus en plus fort ! Je vais faire ma petite enquête auprès d'un camping-cariste français du 29, qui m'informe que les deux dernières nuits cela a duré jusqu'à 4 h du matin !!! Pas question de supporter ceci, nous partons immédiatement...

On passe voir le parking du port de Nauplie, mais on ne peut pas dire qu'il soit vraiment bien fréquenté, et pas vraiment au calme non plus (l'expérience du port d'Itea est encore en mémoire...), nous poursuivons donc vers le sud, tant pis pour la visite de Nauplie.

Nous tentons un autre parking de bord de mer à Paralias Astros, mais là même combat avec une ambiance rave party digne d'Ibiza...

L'ambiance commence à être tendue à bord... va t'on enfin trouver un endroit sympa ?

Mais la chance revient, et quelques instants plus tard, nous nous posons au tout petit port de pêche d'Agiou Andreas, seuls face à la mer, c'est un endroit génial et calme tel que nous les aimons.

Le "tavernier" de l'unique petit troquet du coin nous ayant salué à notre passage, nous allons y boire l'ouzo et sommes formidablement accueillis, il nous informe que l'on peut rester sans problème et le temps que l'on souhaite.

Cela nous réconcilie avec la Grèce, et ce que nous vivons à l'instant, est plus dans l'esprit de ce que nous nous attendions à trouver dans ce pays, sans trop de succès jusque là !

Le trajet du jour
Le trajet du jour
Agiou Andreas
Agiou Andreas



Lundi 10 août 2015


Nuit tranquille, seuls face à la mer.

Journée "plage privée" puisque nous serons les seuls à faire trempette... Farniente tout de même interrompu comme les jours précédents par un orage en milieu d'après midi, bizarre...

Cela s'arrangera en fin de journée, ce qui nous permettra d'aller boire notre petit apéro chez papy ouzo à la taverne où nous sommes les seuls clients... mais est-ce réellement une taverne ?

Pour ne rien gâcher, nous aurons droit également à un superbe coucher de soleil !





Mardi 11 août 2015

 

Nuit calme sans souci.

Nous quittons notre petit coin tranquille, après avoir pu faire le plein d'eau, et continuons notre descente vers le sud.

La première partie de la route est splendide, on longe la côte et c'est vraiment très beau, la deuxième partie est plus montagneuse et aride.

Les traversées de Léonidio et Kosmas furent "chaudes" avec des passages très étroits, heureusement les grecs sont plutôt conciliants et n'hésitent pas à faire marche arrière pour nous faciliter le passage.

Nous arrivons enfin après plus de 3 h de route (pour 140 km...) à Monemvassia où nous nous garons sur le premier parking à l'entrée de la ville. C'est un peu un stationnement à l'italienne, mais la plage est superbe et le centre historique tout proche.

Nous partons d'ailleurs vers celui ci dés notre arrivée, il nous faudra environ 20 mn de marche pour atteindre le rocher et l'entrée de ce mont St-Michel local.

Nous nous régalerons a arpenter ses petites ruelles aux jolies maisons de pierre parfaitement rénovées, et contrairement à notre monument français, ici l'on ressent beaucoup plus d'authenticité, c'est bien préservé et il n'y a pas une boutique de chinoiseries ou d'omelettes tous les 10 m !

Le reste de la journée sera consacrée à la plage, au pied de ce piton rocheux, dans une eau claire et chaude.

Nous hésitons a rester pour la nuit, mais nous n'avons pas grand chose de recensé dans le coin, et nous avons déjà pas mal roulé aujourd'hui. Nous en profiterons le soir pour revisiter la ville médiévale de nuit, mais en montant avec la navette cette fois ci !

Monemvassia



Le trajet du jour
Le trajet du jour
Monemvassia
Monemvassia


Mercredi 12 août 2015


Nuit un peu bruyante comme prévisible mais correcte.

Matinée baignade et plongée dans cette eau émeraude, quelques courses au supermarché voisin et nous partons vers la côte ouest.

Après une cinquantaine de km, nous arrivons à Kokkinia, une route puis un chemin permettent le stationnement le long d'une plage de sable.

Ce sera donc après midi plage (pas très propre...), dans une eau incroyablement chaude et avec quasi personne !

Les rares baigneurs quittèrent la plage en fin d'après midi, et nous passerons une soirée et une nuit seuls face à la mer.


Le trajet du jour
Le trajet du jour
Kokkinia
Kokkinia


Jeudi 13 août 2015


Nuit super calme.

Petit déj. face à la mer et toujours seuls !

Matinée baignade interrompue par une grosse averse, mais temps vite rétabli dans l'après midi pour une deuxième session baignade...

Soirée tranquille et deuxième nuitée en ces lieux, mais étrangement je suis moins serein que la nuit précédente, allant même jusqu'à installer mon câble de blocage des portières avants, chose que je n'avais pas encore faite depuis le départ. Pourquoi ?


Vendredi 14 août 2015

 

Mauvais trip durant la nuit ! Mes pressentiments étaient réels...

A 3 heures, j'entends une voiture se garer juste derrière nous (alors que la plage est immense), deux portières s'ouvrent sans se refermer, puis plus rien !

Je n'aime pas çà... je me lève et manifeste ma présence en allumant, et presque aussitôt ils remontent dans leur voiture, démarrent sans phare et nous balancent une grosse pierre qui atteindra le bas d'une grande baie, sans la casser heureusement.

Le temps d'ouvrir, j’aperçois la voiture toujours sans phare remonter le chemin à vive allure.

Grosse frayeur à bord, pas de dégât, mais que ce serait-il passé si je ne les avais pas entendus, car leurs intentions étaient malsaines de toute évidence !

Le reste de la nuit ne fut guère serein... et dés le matin nous quittons les lieux comme prévu, mais avec une grosse motivation supplémentaire sans oublier ... de s'ensabler !!!

Arghhhh ! La roue avant droite est bien plantée, le carter touche, mais en gardant notre sang froid, et à l'aide de la pelle US et des plaques de désensablage en plastique que je garde dans la soute, nous arrivons à nous en sortir de justesse !

Deuxième grosse émotion en quelques heures !

 

Pour nous remettre de tout ça, nous remontons un peu vers le nord, à Mystra afin d'y visiter le site ancien.

Cet endroit magnifique crée par les Francs vers 1250, puis occupé par Michel XIII empereur de Byzance, compta jusqu'à 20 000 habitants, et fut envahi régulièrement...

Aujourd'hui subsistent quelques églises byzantines aux fresques superbes, trois monastères (dont un encore occupé par quelques sœurs), le palais du Despote (fermé pour travaux) et de nombreuses ruines.

Nous passerons près de 3 heures à déambuler à travers ces vieilles pierres sans toutefois avoir le courage de monter jusqu'au château, mais ce fut une visite plaisante.

 

Retour au parking pris d'assaut entre-temps, et nous devons expédier le déjeuner à bord afin de ne pas nous retrouver coincé ! Ils commencent à me chauffer ces grecs !

Mystra






Nous poursuivons notre route vers le sud afin de rejoindre la côte à Gythion ( ou Githio) sur la célèbre plage dite plage Dimitrios, nom du bateau qui s'y est échoué et qui doucement rouille sur place... étrange sensation de voir ce gros navire fantôme posé là !

Après la baignade nous pensions dormir là, mais d'une part ce n'est pas terrible (le parking est partagé avec les clients de la taverne voisine) d'autre part les 4 CC italiens restants , quittent les lieux en début de soirée, et après les événements de la nuit précédente nous n'avons pas vraiment envie de rester seuls !

Laurence nous trouve un camping à une vingtaine de km et nous y arriverons de nuit par une petite route au milieu des oliviers. Il s'agit du camping Dias à Vathi, nous y recevons un excellent accueil, et même si ce camping n'est pas très adapté aux CC, ils nous trouveront un emplacement sympa, ombragé sous une toile et avec un tarif très compétitif à 19 € tout compris avec la plage à 50 m.

Nous sommes contents de nous poser...


Le trajet du jour
Le trajet du jour
Camping Dias
Camping Dias