Une fois de plus, les caprices de Madame Météo nous ont fait changer nos plans !

Après avoir envisagé la Bretagne, le Val de Loire et la Galice, les prévisions sont tellement catastrophiques avec notamment de grosses tempêtes annoncées, que nous décidons de nous rendre en Espagne. Nous n'avons fait aucun préparatif, on verra au jour le jour ...


Lundi 25 décembre 2017

 

Départ ce matin de bonne heure pour une bonne semaine de vacances, après avoir réveillonné hier soir avec les filles et les petits.

Afin d'éviter d'arriver trop tard, nous prenons l'autoroute jusqu'à Toulouse (ça me permettra également de tester mon badge de télépéage), puis la nationale jusqu'à Perpignan et à nouveau l'autoroute jusqu'à Figueres. C'est un bon compromis temps/budget puisqu'à 16h30 (soit 8 heures de route y compris la pause déjeuner) nous serons à Empuria Brava, sous un beau soleil après avoir roulé sous de gros nuages toute la journée !

Nous nous installons dans une impasse sur un parking face à la marina, le parking spécifique CC ne nous ayant pas plu : un grand terrain vague, à coté d'une route et face à une station de gaz...

Il y a bien quelques traces de dérapages au sol, mais des français résidant sur place nous assurent que l'endroit est calme et autorisé.

Nous allons nous dégourdir un peu les jambes dans les quartiers voisins et rentrons au CC.

 

 

Trajet du jour
Trajet du jour
Empuria Brava
Empuria Brava


Mardi 26 décembre 2017

 

Soirée compliquée...

En effet, il s'est vite avéré que notre parking tranquille devant la marina était le repère de tous les fumeurs de joints de la ville ! Ils se garaient perpendiculairement à nous face à l'eau, et fumaient face à notre pare-brise sans même se cacher...

Après le deuxième, on décide de partir, pas envie d'entendre et de voir ce cirque toute la nuit ! On repart donc vers le parking moche, de toute façon il fait nuit, tant pis pour la vue...

Il y a déjà 5 CC sur place et c'est calme... mais ça ne durera pas longtemps puisqu'un allemand alluma son groupe électrogène peu après et ce jusqu'à 23 heures ! Ce n'est pas la première fois que nous déplorons le comportement sans gène des teutons hors de leurs frontières, eux qui sont pourtant si disciplinés dans leur pays...

Calme ensuite jusqu'à 8 heure.

Une fois prêts, nous partons vers Cadaques. Nous stationnons sur un grand terrain face au camping et descendons nous balader dans ce joli village renommé en bord de mer. C'est resté authentique, pas de vilain bâtiment défigurant le paysage, et la promenade fut agréable.

Cadaques

 

Nous remontons ensuite vers la "casa-museu" Salvador Dali de l'autre coté du parking à Port Lligat. Nous avions pris soin de réserver hier soir nos places par internet, car les réservations sont obligatoires et les visites ne se font que par petits groupes de 12 personnes environ.

C'est la maison qu'a le plus habité Dali, et c'est une visite intime et passionnante que nous ferons. Pas de luxe tapageur, juste la "patte" de l'artiste dans cet endroit hors du commun ! Nous apprécierons beaucoup cette visite, la maison est géniale au niveau architectural, les jardins très beaux avec une vue exceptionnelle et la piscine complètement déjantée !

Casa-museu Salvador Dali

 

Retour ensuite vers Oscar, et direction Empuries où nous avons repéré un parking pour la nuit. Sur place, nous découvrons un endroit de rêve face à la mer, sans route,  autorisé à priori qu'hors saison et ça se comprend. Un seul fourgon est présent,c'est un allemand... espérons qu'il n'a pas de groupe électrogène !

Nous allons nous promener en attendant la nuit, sur un joli chemin côtier offrant de belles vues sur la mer.

 

Trajet du jour
Trajet du jour
Empuries
Empuries


Mercredi 27 décembre 2017

 

Nuit super calme en compagnie de nos voisins allemands avec qui nous discuterons un petit moment un peu plus tard dans la matinée.

Le lever du soleil sur la baie de l'Escala depuis notre stationnement est fabuleux !

Le beau temps est au rdv, et nous ferons une belle balade de 2h30, d'abord vers le nord jusqu'à San-Martit d'Empuries (village ancien bien conservé) puis vers le sud jusqu'à l'Escala, en suivant la côte. C'est très joli, la côte est escarpée, et ici également relativement préservée du béton.

C'est bien détendu que nous retournons vers Oscar pour déjeuner toujours sur notre emplacement de rêve face à la mer. Il fait vraiment bon, et c'est un plaisir de manger avec les baies ouvertes !

L'Escala

 

Nous quittons cet endroit idyllique en début d'après-midi, il y a une belle aire de services à la sortie de la ville et nous en profitons pour faire les pleins et les vides.

Nous continuons ensuite notre descente vers le sud, et nous arrêtons au camping Lloret Blau à Lloret de Mar, camping réservé en cette saison exclusivement aux camping-car, les infrastructures étant fermées (10€ la nuit).

Une fois installés, nous partons à pieds vers la plage, il nous faudra environ 15 mn à travers le centre ville.

Lloret de Mar est une station balnéaire dans toute l'horreur du terme, des immeubles hideux sur tout le bord de mer, de nombreux commerces pour écouler le made in china, bref pas terrible !

Heureusement le "château" et surtout le magnifique coucher de soleil sur la baie nous sauvera la fin de journée ! Il était vraiment fabuleux, et les nuages lui donnaient une apparence paranormale !!!

Retour ensuite au camping, il y a une bonne vingtaine de cc, de nombreux français, mais trop tard pour faire la causette, il fait vite nuit en cette saison...

Lloret de Mar


Trajet du jour
Trajet du jour
Lloret de Mar
Lloret de Mar


Jeudi 28 décembre 2017

 

Nuit très tranquille malgré l'environnement urbain mais un tout petit 1° au réveil !

Nous nous préparons, allons payer et faire les services, puis reprenons la route toujours vers le sud.

Objectif du jour, le delta de l'Ebre. Nous stationnons au milieu de celui-ci au sud-est d'Amposa sur un grand parking de restaurant réservé aux CC où se trouvent déjà une bonne trentaine de véhicules aux différentes nationalités.

Après le déjeuner, nous nous rendons à pied au village voisin "Poble Nou" qui semblait beau de loin, mais alors de loin uniquement... Sur le chemin se trouve des miradors d'observation de la faune, nous découvrirons quelques groupes de flamands roses.

Retour par le même chemin, et encore ce soir un magnifique coucher de soleil sur les étendues d'eau pour conclure cette journée.

Par contre le vent se lève, et devient de plus en plus puissant !

 

Delta de l'Ebre

Trajet du jour
Trajet du jour
Delta de l'Ebre
Delta de l'Ebre


Vendredi 29 décembre 2017

 

Très grosse tempête durant une bonne partie de la nuit ! Je crois que c'est la première fois que nous sommes autant secoués en camping-car.

Au réveil plus un souffle, mais il fait tout gris.

Nous partons faire une balade à pied en suivant la piste cyclable à coté du parking, nous apercevrons encore quelques flamands et quelques hérons (patapon...) mais rien d'extraordinaire non plus, la saison doit y être pour quelque chose...

Nous rentrons déjeuner, et décidons de repartir, l'exploitation des lieux est trop limitée sans vélo ou scooter, il faudra revenir...

Nous décidons de nous rapprocher de Valence où la météo annonce une température de 25° !

Delta de l'Ebre

 

Nous nous arrêtons à la Playa de Nules, mais cet endroit porte bien son nom ! C'est une ville fantôme (Moncofa), des centaines d'appartements ont été construits, et sont soit inachevés, soit abandonnés n'ayant jamais trouvé preneur, certainement les effets de la crise et c'est assez catastrophique !

Le camping que nous avions repéré (camping Playa Costa de Levante) n'est pas mieux et n'a pas du changer depuis les années 60... Certes à 10€ la nuit c'est peu cher, mais nous cherchions un endroit sympa pour nous poser 3 jours en attendant le nouvel-an, une chose est certaine, ce ne sera pas ici ! On s'installe quand même pour la nuit, mais le cœur n'y est pas, les touristes non plus d'ailleurs !

Ce sera un après-midi raté avec des km inutiles... mais on ne peut pas toujours faire de bon choix !

 

Trajet du jour
Trajet du jour
Playa de Nules
Playa de Nules


Samedi 30 décembre 2017

 

Nuit calme dans notre camp de prisonniers...

Nous ne nous attardons pas, réglons notre nuit et allons faire les services sur l'aire à 2km, nous aurions du passer la nuit ici, c'était plus aéré...

Nous commençons notre remontée vers le nord, et nous arrêtons pour 2 jours au camping Ribamar à Alcossebre.

C'est cette fois ci un très beau camping dans un parc naturel, que l'on atteint après avoir roulé sur une "piste" pendant environ 2 km. Bon accueil, joli et grand emplacement, tout est parfait !

Il fait plus de 20° et nous déjeunons dehors en tee-shirt, c'est fabuleux ! Ce qui l'est moins c'est la musique forte que met peu de temps après le CC italien derrière nous... on les attire ! C'est infernal, nous allons le signaler à la réception qui dit ne pas pouvoir faire grand chose avant minuit... ils viennent voir quand même, le volume s'atténue mais nous changeons d'emplacement, comme d'habitude ce sont les plus gênés qui s'en vont...

Nous irons ensuite via le chemin côtier jusqu'au port d'Alcossebre, c'est sympa surtout sous le soleil, mais sur place tout est fermé, même pas de quoi boire una cerveza muy fresca qui aurait été pourtant la bienvenue !

Retour par le même chemin avec une petite pause sur une des plages. 

Le camping est quasiment plein, pas sur que le calme recherché pour nos derniers jours de vacances soit à l'appel...

Alcossebre

Trajet du jour
Trajet du jour
Alcossebre
Alcossebre


Dimanche 31 décembre 2017

 

Nuit tranquille, un peu de nuages au réveil.

On traîne un peu, puis le temps se découvre peu à peu et cela nous permettra de déjeuner une nouvelle fois dehors, quel privilège pour ce dernier jour de l'année !

Nous allons nous promener ensuite, toujours sur le chemin côtier mais de l'autre coté cette fois ci. Ce chemin mène de criques en criques, toutes différentes mais toutes aussi sympas.

Sur la deuxième, nous découvrons une toute petite plage de sable fin, l'appel est trop fort... ce sera une petite sieste au soleil, autre privilège de la journée !

Nous continuerons ensuite notre balade un peu plus loin, et reviendrons vers le camping.

Nous allons faire le réveillon en tête à tête, je crois bien que c'est la première fois que cela nous arrive...

Le camping est bien calme, le calme avant la tempête ?


Lundi 1er janvier 2018

 

Réveillon sympa, et nuit étrangement calme, juste quelques pétards à minuit.

A 10h00, nous quittons le camping et rentrons vers la maison avec regrets... Il fait encore très beau et c'est un supplice de devoir quitter ces lieux et la grande bleue !

Nous faisons une pause à La Jonqueira pour les achats habituels.

Il est quasiment 17h00 quand nous passons la frontière avec presque 2 km de bouchons pour passer le péage !

Quelques km plus tard le ciel se noircit, quelques km plus tard les premières gouttes, quelques km plus tard les bourrasques de vents et les trombes d'eau ! Cette fois ci les vacances sont bien finies...

Nous pensions rester sur l'autoroute pour gagner un peu de temps, mais entre les violentes rafales de vent et la pluie, je ne peux pas dépasser les 80km/h ! Inutile de payer pour rouler dans ces conditions, nous quittons donc l'autoroute à Sigean, et atteindrons péniblement deux heures plus tard Labastide d'Anjou (11) où nous avons déjà dormi l'an dernier le long du canal du Midi.

Quel retour désagréable, dire que nous mangions dehors hier midi...

Trajet du jour
Trajet du jour
Labastide d'Anjou
Labastide d'Anjou


Mardi 2 janvier 2018

 

Nuit pénible, beaucoup de bruit dû à l'autoroute très proche, beaucoup de passage également. C'était déjà le ressenti de l'année dernière mais c'était un samedi soir et nous pensions que c'était dû à cela, à l'avenir je crois que nous ne renouvellerons pas l'expérience...

Nous repartons en milieu de matinée par l'autoroute, faisons la pause-déjeuner improvisée chez nos amis Thierry et Léonore à Marmande, puis regagnons la maison toujours sous la pluie et le vent.

Nous avons pas mal roulé durant ces vacances (trop ?) mais avons énormément apprécié le soleil d'hiver espagnol même s'il n'y a pas grand chose à faire en cette saison.