Samedi 5 septembre 2020

 

Nuit qui aurait pu être parfaite sans l'arrivée d'une voiture à 3 heures avec 4 personnes à bord, sortant et rigolant entre 2 claquements de portières... Au final, rien de méchant mais nuit interrompue pendant 30 mn...

Ce sera aujourd'hui une grosse (trop grosse) journée de conduite, avec relativement peu de km effectués mais avec de nombreuses heures au volant sur des routes certes en bon état mais où les virages s'enchaînent les uns après les autres d'une façon ininterrompue ! Je n'ai pas le souvenir d'avoir passé la 5eme vitesse dans la journée...

 

Le 1er arrêt s'effectuera à Orgosolo. Cette ville berceau autrefois du banditisme sarde 😱est aujourd'hui surtout connue pour ses fresques murales politiques !

En effet depuis les années 1970, les habitants opposés à l'Etat pour différentes raisons exprimèrent cette opposition par des peintures sur les façades des maisons à l'initiative notamment d'un professeur dénommé Francesco del Casino. Inutile de préciser que ces messages sont sur l'échiquier politique très orientés à gauche 😉

 

orgosolo

 

Après cette visite, nous nous rendons quelques km plus loin au Sorgente Su Gologone. C'est ici que se trouve la plus grande résurgence de Sardaigne même si ce n'est pas la meilleure saison pour s'en rendre compte. Il faut passer par un péage piétonnier (2€) pour y accéder et quelques balades sont indiquées. Rien d'extraordinaire mais sympa à faire.

 

sorgente su gologone

 

Nous aurions pu dormir sur place sur le parking, mais il fait vraiment trop chaud (37°) et nous préférons trouver une aire où nous pourrons nous installer dehors. Ce sera chose faite à Silana où après une route une fois de plus magnifique mais fatigante en cette fin de journée, nous arrivons sur une aire privée à flanc de montagne où nous bénéficierons encore d'une vue grandiose ! Il n'y a pas grand monde (2 fourgons et 1 van), la possibilité de faire les services et le propriétaire se propose même de nous emmener avec sa voiture au départ de la célèbre randonnée du Canyon Gorropu qui se trouve à 1km et qui nous fait éviter de marcher sur la grande route SS125 qui sert de circuit de vitesse aux motards...

 

Etape du jour
Etape du jour
Silana
Silana


 

Dimanche 6 septembre 2020

 

Nuit très calme et agréablement fraîche, il faut dire que nous sommes à environ 1000 m d'altitude.

Chaussures de rando aux pieds, bouteilles d'eau dans les sacs à dos, nous voilà prêts pour The Randonnée ! Comme prévu, le gérant de l'aire nous dépose avec sa petite Fiat Panda noire (la voiture universelle sur l'île 😉) au départ du circuit.

Sur place, la couleur est annoncée : 900 m de dénivelés au programme et 100% en montée au retour...

©Virées en camping-car Sardaigne
©Virées en camping-car Sardaigne

 

Nous voilà donc parti pour 2 heures environ de descente, les paysages sont grandioses, on alterne passage en sous-bois et à flanc de montagne et nous nous sentons tout petits dans cette immensité !

 

 

Une fois en bas, comme prévu nous trouvons le ... péage ! En effet, il faut payer 5€ le droit d'entrée dans le canyon. L'accès se fait en 3 étapes, d'abord le parcours vert relativement facile, puis le jaune qui devient parcours d'escalade sur de gros rochers tout polis avant d'arriver au rouge réservé aux pro. car il faut du matériel spécifique et que bien sur nous ne ferons pas.

La hauteur de ce canyon est incroyable, nous sommes semblables à de petites fourmis à l'intérieur ! Il est bien entendu sans eau en cette saison mais c'est une belle expérience de pouvoir y pénétrer.

Nous effectuerons d'ailleurs notre pause pique-nique dans cet environnement exceptionnel et repartons, n'oublions pas que nous avons maintenant 5 km de montée à faire ! Nous ne croiserons pas grand monde sur le chemin de retour, car un service de remontée en 4x4 est prévu depuis l'entrée du canyon, ils sont trop forts ces italiens !

Cette montée fut longue et dure, quasiment 3 heures d'effort continu, pas de descente, pas de plat pour souffler, que de la côte !

Enfin nous arrivons au sommet et la pause au petit bar sera plus que bienvenue ! C'est avec plaisir également que nous voyons arriver la petite panda et son propriétaire qui fait des rotations pour récupérer ses locataires, ce gars est vraiment serviable et sympa.

De retour la douche dans les sanitaires de l'aire fut longue et bonne pour récupérer de tous ces efforts...

 

©Virées en camping-car Sardaigne
©Virées en camping-car Sardaigne

 

Lundi 7 septembre 2020

 

Nuit montagnarde toujours aussi calme.

Une fois les services effectués, nous reprenons la route et remontons une bonne partie de l'île jusqu'à Palau face aux îles Maddalena.

Peu d'endroits pour stationner de ce coté ci et c'est quasiment camping obligatoire en cette saison. Le 1er visité (l'Acalpuco) ne nous plait guère, c'est du vrac complet et rempli d'allemands qui prennent bien leurs aises... pas question de payer pour stationner dans une allée ! Nous partons alors vers l'autre camping de la ville, le Baia Saraceno, c'est hélas un peu le même esprit mais nous trouvons quand même une place correcte à l'écart, loin du bar et des allemands !

Après le déjeuner nous partons à pied découvrir un peu la ville (sans intérêt) et surtout le port de plaisance, où en fin d'après-midi, une fois les bateaux rentrés nous effectuons une réservation auprès de Dea del Mare pour une journée de navigation demain à bord d'un voilier. Ce sera notre "petit plaisir" des vacances, espérons que nous ne serons pas déçus !

Retour au camping qui n'est franchement pas terrible, (que penser à l'entrée du camping de la quinzaine de caravanes anciennes qui pourrissent ?) Quel dommage d'avoir un tel environnement et de proposer des prestations aussi médiocres et à fort prix 😠 business is business ! 

Prions pour qu'au moins il soit calme cette nuit, ce qui n'est pas toujours le cas d'après les avis de P4Night.

 

Etape du jour
Etape du jour
Camping Baia Saraceno
Camping Baia Saraceno


 

Mardi 8 septembre 2020

 

C'est pas l'homme qui prend la mer, c'est la mer qui prend l'homme,

Moi la mer elle m'a pris, j'me souviens un mardi ! 😎

 

A 10h00 nous sommes comme convenu au port pour le check-in de notre virée maritime.

Nous serons 11 passagers au total plus 2 skippers sur un superbe voilier de 15 m, un Océanis 48 de chez Bénéteau.

 

Et c'est parti pour une journée qui s'avérera grandiose !

Nous commençons par 1h30 de navigation, à la voile bien sur, on longe la Punta Sardegna puis l'île de la Maddalena pour effectuer un premier mouillage à proximité de l'île de Spargi.

 

©Virées en camping-car Sardaigne
©Virées en camping-car Sardaigne

 

Nous embarquons alors à bord d'un petit zodiac pour nous rendre sur la jolie petite plage Corsara accessible uniquement en bateau.

Ce sera la première pause baignade de la journée, le zodiac venant nous chercher 1 heure plus tard.

 

spiaggia corsara

 

Nous mettons maintenant le cap vers l'île de Budelli où nous effectuerons un deuxième mouillage pour un apéro-baignade avant de repartir un peu plus tard s'installer dans une jolie crique déserte pour le repas. Il y a une bonne ambiance à bord et les 2 skippers Pietro et Gianluca sont adorables.

 

 

Et c'est reparti direction cette fois ci la spiaggia Rosa toujours sur l'île de Budelli. Nous nous y rendons en zodiac. Cette plage au sable rose, est une plage protégée où il est interdit de se baigner et même d'y marcher (un petit sentier la contourne), ce qui la rend encore plus exceptionnelle et belle ! On se prend vite pour Robinson Crusoé dans un tel environnement, d'ailleurs un vieil homme plus ou moins gardien y vit seul depuis plus de 30 ans dans un petit cabanon !

 

spiaggia rosa

©Virées en camping-car Sardaigne
©Virées en camping-car Sardaigne

 

Re-zodiac, re-voilier pour un dernier mouillage face à l'île de Santa Maria déserte en cette fin de journée.

©Virées en camping-car Sardaigne
©Virées en camping-car Sardaigne

 

Et ce sera le retour toutes voiles dehors, avec une luminosité exceptionnelle, jusqu'au port de Palau !

©Virées en camping-car Sardaigne
©Virées en camping-car Sardaigne

 

Quelle journée ! Nous en avons pris plein les yeux, de l'eau bleue, de l'eau turquoise, de l'eau verte émeraude, du sable fin et blanc, du soleil, des plages idylliques, que du bonheur !

 

et des "navigateurs" heureux !


 

Mercredi 9 septembre 2020

 

Nuit tranquille.

Nous nous préparons tranquillement et quittons le camping. Ravitaillement alimentaire et gas-oil puis direction Castelsardo.

Sur place, nous stationnons au port de plaisance et remontons à pied vers la vieille ville qui a une petite ressemblance avec les villages des 5 terres en Toscane.

Nous nous arrêtons déjeuner à l'Antica Pensione Pinna, restaurant tenu par la même famille depuis 1959. Nous obtenons une table sympa avec vue sur la mer et le château. L'ambiance y est très agréable et familiale avec le patron qui passe de table en table avec un petit mot pour chacun. Nous choisissons la pêche du jour, et l'on vient nous présenter les poissons frais sur un plateau afin que l'on choisisse celui que l'on veut déguster. Nous optons pour une belle et grosse rascasse, qui nous sera servie cuisinée et en filets un peu plus tard. Nous aurons droit à la fin du repas à la liqueur de myrte offerte par le patron qui fut chanteur à l'opéra de Nancy !

 

©Virées en camping-car Sardaigne
©Virées en camping-car Sardaigne

 

Il nous faut maintenant monter jusqu'au château et ça grimpe dur ! Une fois en haut, nous aurons à peine acheté nos billets d'entrée qu'un énorme coup de vent suivi d'un bel orage mettra un terme à notre visite, surtout à cause du vent extrêmement dangereux sur les remparts ! C'est dommage car il y avait une vue fantastique sur les environs. Il y a aussi un petit musée sur la vannerie inclus dans le prix qui ne nous passionna guère mais qui eut le mérite de nous abriter quelques temps...

Ce sera donc retour vers Léon sous la pluie !

 

castelsardo

 

Reprise de la route direction Alghero et plus précisément le Capo Caccia où se trouvent les grottes de Neptune. Au Capo, sur une petite route secondaire se trouve un renfoncement permettant le stationnement pour la nuit. Il y a pas mal de voitures mais qui partiront à la nuit tombée, après avoir comme nous assisté à encore un coucher de soleil magique sur le belvédère Foradada ! Il ne restera qu'un CC et un fourgon.

Nous hésitons encore à visiter les grottes demain, il y a plus de 500 marches pour y accéder et nos mollets se souviennent encore de la rando de dimanche 😁et surtout les avis sont assez partagés. A voir, la nuit porte conseil paraît-il, nous verrons demain.

 

capo caccia

©Virées en camping-car Sardaigne
©Virées en camping-car Sardaigne
©Virées en camping-car Sardaigne
©Virées en camping-car Sardaigne
Etape du jour
Etape du jour
Capo Caccia
Capo Caccia


 

Jeudi 10 septembre 2020

 

Nuit qui aurait pu être bonne si Gepetto et Gepetta n'étaient pas venus à 1h00 faire des galipettes dans leur voiture à quelques mètres de nous, si nous n'avions pas pris des tonnes d'eau sur la tête, si des personnes n'étaient pas arrivées un peu avant 7h voir le lever du soleil dans de grands éclats de voix et dans un concert de portières, si maman si... 🙄

C'est donc après quelques cafés que nous remettons en route, finalement nous n'irons pas aux grottes Neptune, et nous nous dirigeons vers le nord à Porto Ferro.

Sur place, un grand champs sert de parking, et une fois chaussés de nos chaussures de marche, nous partons, en longeant la mer, dans le maquis. Comme d'habitude c'est superbe, nous y verrons quelques criques et encore une tour de guet.

Ce fut une belle balade de 2 heures, sans difficulté et où nous ne croiserons personne !

 

porto ferro

©Virées en camping-car Sardaigne
©Virées en camping-car Sardaigne
©Virées en camping-car Sardaigne
©Virées en camping-car Sardaigne

 

Repas sur le parking sous le seul arbre existant... et nous reprenons la route, toujours vers le nord, pour peut-être aller voir la fameuse plage de Pelosa évoquée au début de ce récit, mais comme annoncé la météo se dégrade et sur place rien ne justifie de payer le parking et le droit d'entrée car la luminosité est très faible et l'orage plus très loin ! Tant pis pour Pelosa, mais nous avons été très gâtés coté plages durant notre séjour !

Nous changeons également nos plans pour la nuit car l'orage s'annonce très violent, il fait presque nuit noire à 16h30, pas question de s'aventurer sur la piste pour rejoindre la plage où nous étions lors de notre deuxième nuit, d'ailleurs nous voyons au loin les CC rapatrier d'urgence vers nous. Il est plus prudent de rester sur les grands parkings stabilisés de la plage de Saline où nous avions dormi lors de notre arrivée en terre sarde. Nous éviterons quand même le troupeau en nous mettant seuls au fond du 3ème ...

Nous aurons juste le temps d'aller prendre quelques photos avant de rentrer en courant sous les gouttes !

 

la colere de zeus

©Virées en camping-car Sardaigne
©Virées en camping-car Sardaigne
©Virées en camping-car Sardaigne
©Virées en camping-car Sardaigne

 

L'orage fut comme prévu terrible, durant 30 minutes nous eûmes droit à un véritable bombardement avec des quantités d'eau incroyables !

Dis la Sardaigne, ce n'est pas très sympa de nous traiter ainsi pour notre avant dernier jour !!! 

Et les prévisions sont identiques pour demain, la journée risque d'être longue jusqu'à 23 h, heure de notre embarquement puisque hélas ce magnifique séjour se termine 😢

 

Etape du jour
Etape du jour
Spiaggia Saline
Spiaggia Saline


 

Vendredi 11 septembre 2020

 

Nuit très calme, sans pluie et bonne surprise avec le soleil au réveil.

Après le p'tit déj, nous nous rendons sur la plage quasiment déserte, ce qui n'empêchera pas quelques instants plus tard l'installation de 3 gepettas particulièrement bruyantes juste dernière nous...décidemment nos amis italiens sont incorrigibles dans le besoin de s'agglutiner ! Ce n'est pas grave, nous irons plus loin et profiterons pleinement de nos dernières baignades sardes.

Nous reviendrons vers Léon pour déjeuner, avant l'arrivée comme hier d'un bel orage mais à la luminosité totalement différente !

 

©Virées en camping-car Sardaigne
©Virées en camping-car Sardaigne
©Virées en camping-car Sardaigne
©Virées en camping-car Sardaigne

 

A 20 h, nous effectuons nos derniers km sardes en nous dirigeant vers le port de Porto Torres.

Prise de température, c'est ok, nous pouvons entrer dans les entrailles de l'énorme ferry qui vient d'accoster. Nous sommes à peine une cinquantaine de véhicules mais une escale est prévue durant la nuit en Corse.

 

Ciao bella Sardegna !

 

©Virées en camping-car Sardaigne
©Virées en camping-car Sardaigne

 

Samedi 12 septembre 2020

 

Nuit très correcte dans notre cabine, petit déj sur le pont et arrivée sous le soleil à Nice à 13 h.

Il y a eu énormément de monde qui a embarqué en Corse, et les soutes du ferry sont plus que remplies, de ce fait ce sera un peu le bazar pour en sortir...

Ce ne sera guère mieux pour sortir du port, qui décidemment n'est pas adapté à un traffic élevé, et pour sortir de Nice afin rejoindre l'autoroute. Il nous faudra plus d'1h30 pour effectuer ces étapes...

Nous suivrons l'autoroute jusqu'à Carcassonne, sortirons à Trèbes et irons nous installer pour passer la nuit dans un camping Acsi à Rustiques. Le camping de la Commanderie, car tel est son nom est magnifique, superbement arboré, a une jolie piscine également mais quel dommage que l'accueil y fut glacial... nous y passerons quand même une bonne soirée.

 


 

Dimanche 13 septembre 2020

 

Nuit calme, p'tit déj., services et de nouveau l'autoroute jusqu'à Marmande, où nous attendent nos amis Thierry et Léonore, qui nous sachant sur la route du retour ont eu la gentillesse de nous inviter pour le déjeuner. Nous passerons encore un excellent moment en leur compagnie avant de reprendre la route cette fois ci définitivement vers la maison où nous retrouverons avec bonheur notre fille !

 

 

Epilogue : Nous sommes super ravis de notre séjour sarde, c'était un pari risqué mais qui fut gagnant car nous aurons eu la météo estivale avec la fréquentation printanière !

Nous avons vu tous les jours des paysages splendides, avons eu des bivouacs sympas, avons fait de belles balades et nous qui ne sommes pas trop plage avons énormément apprécié ces nombreuses baignades dans cette mer toujours chaude, claire et limpide !

Les routes sont belles et entretenues (nous aurons fait 1430 km sur l'île), les stationnements pas compliqués, les sardes agréables.

 

Tutto é perfetto !


 

Si vous aussi avez apprécié cette virée sarde en notre compagnie, n'hésitez pas à laisser un petit mot (ou un grand d'ailleurs 😉) sur notre livre d'or.

Merci, à bientôt !

 

Commentaires: 6
  • #6

    Agnès (dimanche, 11 octobre 2020 16:37)

    En ce début d'automne, parcourir tes lignes et admirer tes photos me laissent un goût de vacances et d'exotisme bien agréable ! Nous ne sommes pas non plus de grands adeptes de la baignade mais comme le dit la pub :" quand la couleur de l'eau est comme ça, moi je me baigne !" Vous aurez malgré tout bien profiter de votre séjour et c'est tant mieux ! merci du partage, la lecture de tes articles est toujours un moment que je savoure ;-)

  • #5

    Marievague (mardi, 06 octobre 2020 14:13)

    Bonjour Francky,
    Que de belles photos !!! Ah la Sardaigne est belle mais je ne serai pas aussi catégorique que toi. L'état de certaines routes est parfois lamentable, les Sardes ne sont pas tous sympa et il est parfois compliqué de trouver un bivouac surtout en montagne et ce qui m'a gênée ce sont les déchets le long de certaines routes. Mais tous ces très petits inconvénients, la Sardaigne est sublime et même nos magnifiques côtes n'ont pas la magie des côtes sardes. Un voyage qui nous laissera de merveilleux souvenirs quand il fera froid l'hiver en France. Amitiés charentaises. Marie

  • #4

    MacLouis49 (lundi, 05 octobre 2020 09:58)

    Bjr. Tres beau reportages, tres belles photos ( comme d hab...)
    Merci bcp

  • #3

    Thierry (samedi, 03 octobre 2020 20:54)

    superbe récit ,
    merci de nous faire partager ces beaux paysages .
    a bientôt

  • #2

    René Martin (samedi, 03 octobre 2020 19:51)

    Un bien beau voyage Franck, j'ai retrouvé avec plaisir certains coins visités en 2007, mais beaucoup de coins où liés aussi. Merci de me les avoir fait découvrir. Sympa cette balade, ça donne envie d'y retourner.

  • #1

    Valérie (samedi, 03 octobre 2020 19:46)

    Super récit et magnifiques photos
    Merci pour ce partage